Sallenôves, histoire de la paroisse,_

 A Sallenôves dans les tous premiers temps de son histoire, lorsque son nom romain est "Capitonem", une capella funéraire existait au lieu-dit la Chapelle.
C'était face au Marteray, cimetière romano-burgonde, sur la route de Chilly en limite de territoire.
Les époques d'occupation mérovingienne et carolingienne ne nous donnent guère de renseignement. Mais les historiens considèrent que l'ensemble des cités rurales genevoises sont devenues chrétiennes, dès le 7ème siècle. D'autre part, par évolution de la langue "Capitonem" devient "Chatoney"
Après l'an mil et l'expulsion des Sarrasins des portes des Alpes d'où ils bloquaient le commerce, les évêques de Genève édifient de nombreux lieux de foi à travers un Genevois mal en point.2 ou 3 moines ou chanoines souvent des Augustins pouvaient aussi en implanter d'eux-mêmes.
Vraisemblablement sur l'un d'eux, devenu vacant, à Boni Loci, ont été transportées, les moniales bénédictines de Chamarende, à Chilly lorsque leur couvent du 11ème a été ruiné par un glissement de terrain. Et en 1165 pour ces femmes, est créée par le Comte Amédéus 1er de Genève, l'abbaye cistercienne de l'ordre de St Bernard, dans la vallée des Usses à Boni Loci où sont édifiés bâtiments, église, maison de l'abbesse, et autres bâtis nécessaires à leur vie au couvent  histoire_de la paroisse, lire la suite

 




La vaste coupole ornée d'une fresque peinte par Ferraris Giovanni di Campertogno (Piemont) a été rénové par M. Mantilleri. Elle raconte la vie des saints patrons.

Depuis 2004, Sallenôves fait partie de la paroisse "La Sainte Famille de La Mandallaz" avec 5 autres anciennes paroisses : Mésigny, Choisy, La Combe de Sillingy, Sillingy, La Balme de Sillingy