Histoire du château des Sallenove

Maj
Pub 19/11/2013

Le château de Sallenove est situé sur un éperon rocheux à la jonction des Petites et Grandes Usses. Au Moyen-Age, passage à gué obligé sur la route reliant Genève à Chambéry, ce qui amenait des revenus liés aux péages. C’est une forteresse qui maîtrisa pendant plus de 4 siècles cette importante voie de communication. Le promontoire du château est à pic de tous  côtés, sauf à l’est (vers la Chetaz) où il est défendu par un double fossé sec.

Il dépendait de l’ancien comté de Genève jusqu'au début du 15ème siècle (1401) puis du comté de Savoie. 

Datant des environs de l'an mil, le château de Sallenove est construit en limite de la commune de Marlioz. Son nom originel "Sala nova",signifiant "salle neuve" ou "nouvelle maison", évoluera au fil des siècles en "Aula nova, Aulenove, Salleneufve, Salnove, Salenove, Salleneuve, Salleneufve, Sallanûva". 
Le donjon est érigé fin 11ème siècle avec des matériaux tirés des Usses. Comme tout donjon, il a un rôle militaire de défense et les seigneurs logent dans le donjon
En 1142, par le biais d'un acte de donation, le château revient à Humbert de
 Sallenove "milites castri", soit chevalier paysan

tour maîtresse ou donjon ce château est alors constitué de tours reliées entre elles   par une galerie suspendue en bois, ou courtine.
La principale, la tour maîtresse à créneaux, ou donjon avec ses deux meurtrières en façade qui permettent de surveiller totalement les chemins d'accès est proche de la porte maîtresse.

Ce donjon quadrangulaire, dit encore "tour César", qui ferait partie, selon la tradition, des sept tours construites par le conquérant des Gaules, élevées le long des Usses, est massif. Erigé avec des murs d'une épaisseur de 1,80 m, sa superficie est de 110 m2. Le rez-de-chaussée fait office de cave et d'entrepôt pour les vivres et les armes, le premier étage abrite ses résidents, le troisième niveau est réservé aux soldats et le dernier, constitué d'une terrasse crénelée, permet d'assurer la défense.

 Au 13ème siècle, Le château des Aulanova, devenu châtellenie de Genève a désormais un rôle juridique et politique. La tour Salle est construite et le château de sallanova devient lieu d'exercice du pouvoir et de réception des chevaliers de la contrée. tout sera toujours édifié dans un sens défensif, avec hourds ou machicoulis, peu d'ouvertures et murs en glacis, mais il ne sera jamais attaqué

  Au 14ème et 15ème  siècle, l'influence du château s'étend dans tout le comté. Sallenove et le village de Chetonay sont devenus lieux d'étape pour les voyageurs princiers mais aussi pour les pélerins ou marchands. 

Datant des environs de l'an mil, le château de Sallenove est construit en limite de la commune de Marlioz. Son nom originel "Sala nova",signifiant "salle neuve" ou "nouvelle maison", évoluera au fil des siècles en "Aula nova, Aulenove, Salleneufve, Salnove, Salenove, Salleneuve, Salleneufve, Sallanûva". 

15ème siècle est le siècle de l'apogée des Sallenove.
Guigues, vaillant chevalier, capitaine des Ducs de Bourgogne, acquiert de nombreuses seigneuries et fait obtenir un marché hebdomadaire et deux foires annuelles dans la commune de Chetonay (Sallenove), il y fonde aussi un hôpital dédié à saint Georges et sainte Catherine. 

Le château sera aménagé en résidence avec Guigues et ses successeurs : Galeas, Antoine et Alexandre de Sallenove : construction du corps de logis avec une magnifique cheminée pour la cuisine et une pierre à eau. Une autre cheminée est édifiée au premier étage chauffant la petite salle d'armes et par un mur aminci la chambre arrière. La chapelle Ste Catherine et son couloir gothique sont également édifiés.

Au 16ème siècle : Alexandre, le plus brillant des Sallenove, en 1535, araisonne les forces bernoises et françaises à Marlioz et à Contamines Sarzin. Devenu Baron, il endettera sans doute pour frais de guerre, la famille et la mènera à la ruine, entrainant hypothèque du château de la seigneurie de Marlioz et de Jersagne. Il fait des aménagements intérieurs dont un escalier de pierre avec main courante intégrée. Est aussi construit le corps d'entrée.

La famille des Sallenove s’éteint en 1584 avec Charles de Sallenove qui, lors de l'occupation française refuse de faire allégeance à François ler, restant fidèle à Charles Quint dont il est "gentilhomme ordinaire". Exilé, il meurt dans le plus grand dénuement à Lille.

A partir de la fin du 16ème siècle :
D’autres familles de la noblesse régionale deviennent ensuite propriétaires sans habiter de manière continue le château qui sera abandonné d'abord en raison de son austérité puis de sa vétusté. Ils habiteront le château de Marlioz. Sallenove devient ferme à part entière.
Se suivtont les familles: De Montluel, De Marmier, De Livron, De Pingon. et De la Prunarède.

Le château, jamais remanié depuis le 16ème siècle, devenu  ferme, les salles d’apparat servent de grange, de grenier à grain et quelques pièces habitables sont occupées par les fermiers.

Fin 19ème siècle, il est vendu à Jean Daudens de Marlioz. En 1930, il est acheté par Emile Schurch (grand-père du propriétaire actuel) qui entreprend sa rénovation, et en 2000 une nouvelle toiture le mettait totalement hors d'eau.